Twitter Facebook Linkedin RSS

Forêt et changement climatique

Dans la mesure où elle est gérée et parcequ’au court de sa croissance elle capte du CO2, la forêt joue un rôle dans la lutte contre le changement climatique. Toutefois elle est elle-même impactée par ce phénomène globale. Les aires de répartitions des essences semblent évoluer : on retrouve ainsi des essences traditionnellement méditerranéennes beaucoup plus au nord.

 

Si le changement climatique a et aura un impact certain sur la forêt, il est toutefois aujourd’hui difficile de prévoir dans quelle mesure, avec quels effets et à quelle échelle de temps. Les forestiers constatent dès aujourd’hui les effets du changement climatiques avec par exemple une période feuillaison qui s’est allongée de 10 jours en une trentaine d’année. Si certains effets sont favorables, l’augmentation des périodes sécheresses qui provoquent des dépérissements inquiètent les forestiers. Ceux-ci ajustent leurs pratiques sylvicoles en particulier par l’adaptation des peuplements et  par l’introduction d’espèces plus résilientes.

 

Le reboisement avec un choix d’essences qui anticipent et tiennent compte des effets du changement climatique (face à une régénération naturelle qui campe sur les acquis génétiques) est également une solution qui répond par ailleurs aux enjeux de production de la forêt française.

 

Le changement climatique implique aussi l’augmentation des phénomènes de tempête. Les tempêtes Lothar & Martin (1999) et Klaus (2008) ont marquées le monde forestier ces dernières années. L’Etat souhaite se prépare à l’arrivée de nouvelles tempêtes et établit un « plan tempête » qui anticipe dès aujourd’hui toutes les mesure d’urgences et organisationnelles à mettre en place lors des prochaines tempête.

 

Pour en savoir plus :