Twitter Facebook Linkedin RSS

45 % environ des actes d’achat de bois de construction passent par un réseau de distribution (coopératives, négoces). Cette forme d’approvisionnement, plus locale et plus flexible, se développe pour les entreprises. La part des scieries françaises tourne autour de 40%. Ce sont principalement les entreprises de plus de 20 salariés qui s’approvisionnent directement auprès des scieries, les plus petites structures s’adressent aux réseaux de distribution.

 

 

Source : observatoire.franceboisforet.com