Vous êtes ici > Accueil > L'offre bois > Le bois énergie >

Le bois énergie

Le bois énergie

Quelle est la première utilisation du bois dans le monde ? Le chauffage. Le bois et la biomasse représentent la première source d’énergie renouvelable en France, avec 44 % des ENR devant l’hydraulique (23 %), l’éolien ou le solaire (0.4 %). Le coût, l’amenuisement des énergies fossiles et la lutte contre le changement climatique favorisent le développement des combustibles ligneux, tout secteur confondu (domestique, industriel, collectif et tertiaire). C’est pourquoi la FNB s’engage dans différents programmes de développement du bois énergie.


Du bois, des combustibles

Les combustibles provenant de la forêt sont les bois sans valeur marchande, les bois issus de l'entretien voire de l’exploitation forestière (coupes ou travaux de soins générant de fortes quantités de petits bois). Ils se présentent sous forme de :

  • bûches : la part la plus importante du bois-énergie et la plus connue.
  • pellets, broyats et plaquettes forestières provenant du broyage de rémanents (produit de valorisation).

Les industries du bois - de la 1ère et la 2ème transformation - génèrent des coproduits, énergétiquement valorisables. Le rendement matière d'une scierie est de l'ordre de 65 % pour les bois résineux et de 45 % pour les feuillus. Aussi, en moyenne, on obtient d’une grume :

  • 21 % écorces,
  • 21 % de dosses et délignures (une fois broyées deviennent des plaquettes),
  • 10,5 % sciures (utilisées pour la fabrication de granulés combustibles ou pellets),
  • 3,2% de chutes de tronçonnage.

Enfin, des produits en bois déjà utilisés ou usagés – des bois de rebut - peuvent aussi être recyclés comme combustibles.

Récolte de bois-énergie en France


 

Le bois, un gisement de chaleur et d’électricité

Un stère de bois équivaut à 0,147 tonne équivalent-pétrole (tep) soit 1480 kWh. En 2011 en France, la consommation en bois énergie équivaut à plus de 9 millions de tep/an. Et seulement 60 % de ce qui pousse chaque année est récolté. La France dispose donc, de par son territoire forestier, d’un haut potentiel d’énergie renouvelable. Un moyen de limiter la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles. La consommation française de bois de chauffage se divise en trois secteurs : 80% domestique, industriel, et en expansion le collectif et le tertiaire.


Le bois-énergie : gagnez en pouvoir d’achat

Le savez-vous ? Poêles, inserts, chaudières, cuisinières, etc. sont autant de moyens de se chauffer pour les particuliers. L’emploi d’un poêle à bois ou d’un insert/foyer fermé en chauffage d’appoint permet d’économiser en moyenne 3 000 kWh de chauffage électrique soit environ 40 % de réduction de la consommation électrique imputable au chauffage.

Encourager et hiérarchiser le cycle de vie du bois

Différentes déclarations laissent entrevoir l’importance croissante du bois énergie :

  • L’objectif du Grenelle de l’environnement est clair : le bois énergie devra représenter 23 % des énergies renouvelables en 2020.
  • « l’État français se donne pour objectifs à compter de 2010, de n’acheter que du bois certifié ou issu de forêts gérées de manière durable ».
  • Les états membres de l’Europe prévoient ensemble de doubler leur consommation totale d'énergies renouvelables de 2005 à 2020 (consommation d'énergie finale brute).
  • La biomasse restera la technologie dominante, avec 50 % de la croissance jusqu'à 2020 issue de l'énergie produite à partir de cette source (la moitié de celle-ci dans le chauffage, un tiers dans le transport et le reste dans l'électricité).