Twitter Facebook Linkedin RSS
Communication

Grande manifestation de la filière bois à Tarascon

Publié le : 29 Sep 2020

A l’annonce de l’arrêt de la papéterie de Tarascon, la grogne monte dans la filière bois qui se mobilisera le mercredi 30 septembre

La cessation de paiement brutale de la papéterie et la perte d’un débouché essentiel mettrait en péril le tissu industriel des grandes régions Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Auvergne-Rhône- Alpes notamment. Cette annonce vient s’ajouter à celle de Norske Skog (à Golbey près d’Epinal) qui a décidé d’arrêter ses achats en bois forestiers d’ici 2 ans.

 

Les acteurs de la filière se mobilisent et organisent un grande manifestation le mercredi 30 septembre.

 

L’usine Fibre Excellence de Tarascon consomme chaque année 1 200 000 tonnes de bois d’industrie et de plaquettes de scierie. Elle constitue ainsi le principal (voir le seul) débouché de produits forestiers et de connexes de scierie sur 250km à la ronde. 300 entreprises, plusieurs milliers d’emplois pour la plupart ruraux sont aujourd’hui mis en péril : sans débouchés pour les connexes une scierie ne peut fonctionner. Une cessation d’activité de l’usine Fibre Excellence de Tarascon provoquerait des conséquences dramatiques chez les fournisseurs. Les encours sont estimés à plus de 10 millions d’euros.

 

Les enjeux touchent aussi la sécurité publique. L’arrêt de l’exploitation notamment dans cette région méditerranéenne va multiplier les risques d’incendie qui sont déjà trop importants. Les propriétaires forestiers ne disposeront plus des moyens financiers nécessaires à l’entretien de ce patrimoine.

 

La FNB pointe du doigt la conséquence directe du refus par l’Etat d’accompagner des petites cogénérations en scieries au rendement énergétique particulièrement élevé. La FNB sollicite la remise en question de ce dogme. Ces installations permettraient aux entreprises de diversifier leurs débouchés et rompre leur dépendance à l’existence d’un seul et unique acteur.

 

Relancer les projets CRE des scieries est le seul outil pragmatique et opérationnel à disposition pour combler la demande à horizon de 2 ans, à condition de prendre la décision dès aujourd’hui. A défaut, la seule alternative sera l’arrêt de certains chantiers forestiers et la perte massive de la principale énergie renouvelable de la transition énergétique qui sera évacuée à vil prix par bateaux vers le Danemark ou la suède…

 

Les manifestants présents le 30 septembre prévoient une opération de ralentissement de la circulation autour de Tarascon avec un grand convoi de camions sur les routes.

 

Téléchargez le communiqué de presse

Dans la même catégorie ces articles pourraient vous intéresser...
Communication
PROTO-HABITAT : Pavillon démonstrateur 100% bois français !
Lire la suite
Communication
Nouveau Question réponse sur le Bois construction
Lire la suite
Communication
La FNB salue à l’unisson le rapport de la députée Cattelot mais alerte sur certaines incohérences
Lire la suite