Twitter Facebook Linkedin RSS
Communication

La FNB salue à l’unisson le rapport de la députée Cattelot mais alerte sur certaines incohérences

Publié le : 18 Sep 2020

La Députée Anne-Laure Cattelot a remis, le 16 septembre, son rapport sur la forêt et la filière bois au Ministre de l’agriculture et à la Secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée de la Biodiversité. Ce rapport fait suite à une demande du conseil de défense écologique présidé par le Président de la république.

 

19 recommandations structurent le rapport ainsi qu’un volet très détaillé sur les outils et moyens financiers permettant une mise en œuvre rapide des propositions formulées.

 

Ce rapport est le fruit d’un important de travail de consultation au niveau  national et dans les territoires de tous les acteurs de la filière forêt bois, des ONG, et des élus. Cette écoute et implication méritent d’être saluées et les missionnaires de l’étude remerciés. C’est un rapport qui a la force d’une grande réforme.

 

Le résultat de ce travail va nécessiter une prise de connaissance en profondeur car le champ d’investigation est très large.

 

Des points fondamentaux font consensus, comme l’urgence à agir et financer par un fonds dédié à l’adaptation des forêts au changement climatique, la nécessité de planter 1 arbre par habitant par an  pendant 30 ans, l’obligation de régler sans délai l’équilibre forêt gibier, le doublement des moyens en faveur de la recherche ou encore la promotion du Bois De France comme levier de croissance à privilegier. La FNB accueille également favorablement le triplement des quantités de bois dans la construction d’ici à 2050, le déploiement d’une organisation de gestion de crise. Les scieurs et transformateurs attendent, quant à eux, avec impatience, l’instauration d’une provision pour investissements pour les scieries et industries de transformation, la remise en place d’un suramortissement pour la robotisation et machines à commandes numériques et surtout, le lancement dès 2020 d’un appel d’offre dédié aux cogénérations adossées aux scieries, …

 

Une mise en œuvre opérationnelle et rapide de ces propositions est attendue par toutes les composantes de la FNB.

 

En revanche, certaines propositions comme l’encadrement subjectif des coupes rases sont inadaptées aux enjeux de la forêt, de la filière bois, qui plus est dans des instances régionales dont ce n’est pas l’objet. De telles restrictions administratives à la récolte auront des répercussions sur les conditions techniques et économiques des chantiers forestiers et sur la rentabilité des industries du bois comme  le revenu des sylviculteurs, ceci dans un contexte de plus en plus concurrentiel. Faire abstraction des importations de bois récoltés dans des pays où les coupes finales sont possibles sur de plus grandes surfaces et leur ouvrir le marché français en rigidifiant à l’excès le nôtre, omettre l’histoire des forêts de nos territoires, nier la liberté d’exercice du métier de forestier et sa science n’est pas la meilleure méthode pour ouvrir le nécessaire dialogue sur un sujet aussi complexe.

 

La recommandation visant à accroître les surfaces de forêts en « pleine naturalité » est également problématique, dans la mesure où elle laisse à penser que la sylviculture et la récolte de bois serait antinomique avec le maintien de la biodiversité. Le sujet n’est pas binaire.

 

Le rapport souligne enfin l’ampleur de la tâche et la nécessité d’un portage politique fort avec  la création d’un Ministère de la forêt et du bois. Nous le partageons pleinement. Cela constituerait une juste reconnaissance d’une filière qui représente 30% du territoire, 380 000 emplois, 12.7% de l’emploi industriel et une solution efficace, globale et souveraine pour avancer efficacement vers l’objectif de neutralité carbone.

Dans la même catégorie ces articles pourraient vous intéresser...
Communication
PROTO-HABITAT : Pavillon démonstrateur 100% bois français !
Lire la suite
Communication
Nouveau Question réponse sur le Bois construction
Lire la suite
Communication
Grande manifestation de la filière bois à Tarascon
Lire la suite